Charlie et le TDAH

Charlie Hebdo, dans son article de fin janvier https://charliehebdo.fr/societe/psychiatrie-la-haute-autorite-de-sante-envoie-les-psychanalystes-a-la-douche-froide/ défend les psychanalystes contre les nouvelles recommandations de la Haute Autorité de Santé sur le sujet des troubles autistiques et du TDAH… Si je comprend l’ironie et le côté satirique, je ne comprend pas qu’on puisse s’attaquer à la prise en charge du handicap…. je ne comprend pas qu’on s’attaque aux dogmes et aux croyances infondées tout en défendant la psychanalyse la plus rétrograde….

Les enfants TDAH sont souvent les cancres, incompris, grondés, punis, instables, rêveurs, turbulents, bétisards, infatigables, bagarreurs, rebelles, imaginatifs, inventifs, certes parfois aussi agressifs….

Au delà des traits du TDAh, ces enfants deviennent tant bien que mal des adultes singuliers, atypiques… mais beaucoup vont aussi connaître une trajectoire tragique et évoluer vers la toxicomanie et la délinquance, avec des troubles antisocial, oppositionnel, de conduite… extrêmement sévères, faute de soin et de prise en charge sérieuse. D’autres encore vont développer un manque de confiance et d’estime de soi terrible. Le TDAH est la première cause de suicide chez les 9-15 ans…

C.J. de Ligne disait « J’aime les gens distraits, c’est une marque qu’ils ont des idées et qu’ils sont bons, car les méchants ont toujours de la présence d’esprit ».

On pourrait penser que Charlie  aime et soutient ces gens distraits et créatifs ? Qu’il défend les familles en souffrance contre les théories lacaniennes… Celles là même qui accusent les mères de rendre leurs enfants autistes et/ou TDAH …. Donnons des baffes à nos enfants faignants ! ça va sans doute rétablir les dysfonctionnements cognitifs inventés par les IRM…..  le TDA fait partie de ses troubles neuro-développementaux qui sont parmis les plus méconnus, et surtout les moins reconnus….

Je me souviens d’un dessinateur, rêveur, gentil, singulier, rebelle…. il s’appelait Cabu et présentait bien des signes d’un adulte porteur de TDAH…. il avait su faire de sa différence une force, tous n’ont pas cette chance….  parce que trop souvent le TDAH n’est pas seul mais s’accompagne de comorbidités dont il est facteur aggravant, jusqu’à pouvoir entrainer la mort….

Le déficit d’attention/hyperactivité TDAH double le taux de mortalité précoce : Aarhus, Danemark – Dans un article publié dans le Lancet, des chercheurs danois démontrent, pour la première fois, sur un panel de près de 2 millions de personnes, que le trouble de déficit d’attention avec/sans hyperactivité (TDAH) est un facteur de risque de décès prématuré . Les accidents arrivent en tête des causes de mortalité et le fait d’être de sexe féminin ou d’avoir des comorbidités psychiatriques augmente encore le risque, un risque doublé de décès prématurés. L’étude est non seulement la première à investiguer le sujet mais elle porte sur un très large échantillon, ce qui lui donne d’autant plus de poids. Les chercheurs ont en effet intégré dans leur essai 1 920 000 personnes issues des registres danois qui colligent de façon très fiables de nombreuses données médicales. Ici, la cohorte a inclus tous les enfants nés au Danemark entre le 1er janvier 1981 et le 31 décembre 2011. Parmi cette cohorte, 32 061 individus ont reçu un diagnostic de TDAH. Ce qui ressort de ce suivi sur 32 ans, c’est que les personnes TDAH avaient un risque doublé de mortalité versus celles sans TDAH.

Le traitement du TDAH est l’objet de toutes les croyances, notamment des pédopsychiatres et des pro de l’éducation… histoire de théories, de syndrome comportemental conséquence et non trouble initial…. le méthylphénidate est la molécule la + connue et la + étudiée et pourtant la – prescrite en france… elle n’entraine aucune dépendance contrairement à tous les autres psychotropes, n’a aucune dérive récréative possible contrairement à ce qu’on dit (si elle est détournée aux US c’est pour pouvoir « tenir le coup » après avoir abuser d’autres substances…. pas pour l’effet de la ritaline elle-même). Son traitement ne se limite pas à la molécule mais nécessite également une remédiation cognitive, voire une métacognition, ainsi qu’une prise en charge multi-modale, souvent non remboursée, entraînant des frais médicaux énormes pour les familles. Le TDAH a de très fort lien avec les différents troubles dys, l’autisme et le haut potentiel intellectuel. Les IRM montrent le fonctionnement particulier du TDAH,
Si les symptomes de base sont l’hyperactivité motrice, le déficit attentionnel, l’impulsivité (mais pas toujours, ni forcément les 3) il y a également une forte variabilité selon le contexte, l’âge, le sexe, les comorbidités…. d’où la difficulté clinique de diagnostiquer…. Barkley parle aussi de déficit d’autorégulation émotionnelle. Avec soit une explosivité et labilité émotionnelle, soit un replis sur soi. Les enfants qui ont une basse réactivité émotionnelle ont + de risques de développer des comorbidités.
En France Lacan a porté bien du tord, les croyances psychanalytiques ont formaté les écoles, CMPP, médecins…. alors que les études en neurosciences et psychologie clinicienne montrent tous les troubles liés au TDAH….. Le TDAH tue, mais on continue de penser qu’il ne s’agit que de mômes mal élevés et faignants qui méritent des baffes ….
Distribuez des baffes à un mal-entendant, et dites moi s’il entend mieux ?! non ? C’est sans doute que c’est un gros faignant alors…. il ne faut surtout pas lui permettre d’avoir un appareillage, ça lui permettrait de compenser son handicap alors qu’il ne le mérite pas… C’est grosso-modo le discours qu’on fait aujourd’hui du TDAH…. Il devient urgent d’en changer…..En France le diagnostic et la prise en charge c’est en moyenne 2 ans et 9 mois avant d’être posé….. contre moins de 2 ans partout ailleurs en Europe
Autre chiffre : la prévalence du traitement est de 5% aux USA (35 à 80% des enfants TDA selon les études)… en France c’est 0.14% soit seulement 4% des enfants atteints pris en charge…. ds la mesure où le TDAH n’est reconnu que par quelques médecins spécialistes du trouble et totalement ignorés par les autres, ces quelques 0.14% d’enfants traités en France le sont effectivement par quelques rares toubibs compétents pour ce qui concerne le TDAH, trop souvent accusés de distribuer de la drogue aux enfants…. en revanche que la France soit le 1er pays prescripteurs de psychotropes en tout genre ne dérange pas grand monde…

Il est plus qu’urgent en France de comprendre et reconnaitre ce trouble, c’est non seulement une urgence pour la souffrance des enfants et des adultes touchés, pour les familles, mais aussi parce que c’est un des premiers facteurs de risques psycho-sociaux à l’âge adulte, avec également des conséquences économiques, Bernard Marris l’aurait sans doute compris …. C’est un enjeu de santé publique.

Aujourd’hui, je suis en colère contre Charlie…. et je regrette plus que jamais l’équipe disparue à qui Charlie rend si peu hommage par cet article si peu respectueux des familles qui se battent contre le handicap et pour une prise en charge adaptée.

 

Ici, Franck Ramus descend lui aussi l’article

Ici, un papa d’enfant autiste dit aussi sa colère

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s