Et les filles alors ?

Si on lit souvent que les filles sont moins souvent touchées que les garçons par le TDAh, ou encore que les symptômes du trouble sont moins graves chez les filles que chez les garçons, j’ai dores et déjà pu écrire ici à plusieurs reprises qu’il n’en est rien en réalité. D’autant que les écarts homme/femme tendent à disparaître dans les études de prévalence du trouble à l’âge adulte.

Les symptômes sont effectivement différents, comme ils sont de toutes façons différents pour chaque enfant touché par le trouble, puisque les symptômes et leur intensité varient selon une multitude de facteurs.

Mais si les filles sont moins souvent diagnostiquées que les garçons, ou que les femmes sont très souvent diagnostiquées tardivement, souvent après la maternité, lorsqu’elle n’arrive plus à mener de front les multiples tâches à gérer travail/maison/famille, c’est aussi et surtout parce ce qu’on ne s’est préoccupé que très récemment du trouble au féminin et que toutes les études pour mettre au point les processus de diagnostic ont été réalisées sur des cohortes essentiellement composées de garçons… comme c’est d’ailleurs trop souvent le cas pour la plupart des pathologies et les femmes en font donc les frais avec des sous-diagnostics ou des prises en charge tardives… mais c’est encore un autre débat…

Le TDAH chez la femme provoque des troubles tout aussi grave que chez l’homme, la mortalité est même d’ailleurs plus grande pour les femmes. Je reviendrai plus en détail sur les troubles du TDAH chez la femme…. oui, oui, je sais, encore un article de plus que je promet de développer ultérieurement… mais c’est qu’il y en a des choses à dire !!!

Le fait est que le journal canadien francophone La Presse a publié récemment sur son site un excellent article sur le TDAH au féminin que je vous invite à consulter et qui explique parfaitement ce retard et ce sous-diagnostic des filles et des femmes avec une interview de Marie-Claude Guay, neuropsychologue et professeure au département de psychologie de l’UQAM, quelques pistes pour reconnaître le TDAH chez les filles, et les témoignages de femmes diagnostiquées tardivement avec un TDAH.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s