Neurofeedback et recherches scientifiques

En complément de mon précédent article sur les promesses et les attentes liées au neurofeedback, voici quelques liens vers des recherches permettant de mieux en situer l’avancée…. Car de nombreuses études ont analysé l’effet du neurofeedback sur les symptômes du TDAH, avec des résultats très disparates, du fait des multiples protocoles utilisés.
En effet, les protocoles et méthodologies d’utilisation sont très liés au résultats observés, ainsi, il est difficile de pouvoir s’orienter vers des prises en charge en neurofeedback à l’heure actuelle, puisque très peu de clinique ou hopitaux le proposent comme technique de soin, et que les praticiens libéraux qui le dispensent offrent des méthodes très diverses, après une formation très spécifique à la méthode commerciale choisie.

Pour ce qui concerne la recherche protocolaire officielle, le neurofeedback est considéré par le monde médical comme une technique prometteuse dans le traitement du TDAH, mais dont l’efficacité spécifique n’est pas suffisamment bien établie.

En janvier 2016, l’ICM proposait la 1ère journée nationale sur le neurofeedback à Paris. L’ANAE s’en était fait le relais sur son blog-site. Béh oui, c’est une technique apparut dans les années 70 mais la 1ère journée nationale sur le sujet en France n’arrive qu’en 2016…. Un grand merci donc aux organisateurs de l’évènement pour nous sortir de ce black-out total et relayer et faire avancer les recherches ! Voici déjà l’intervention de S. Bioulac lors de cette journée, en attendant que je fasse un article regroupant les différentes vidéos et interventions disponibles pour ce congrès.

En 2011 déjà, l’étude « Neurofeedback dans le TDAH : de l’efficacité à la spécificité de l’effet neurophysiologique » (Micoulaud-Franchi, Bat-Pitault, Cermolacce,Vion-Dury) proposait une analyse de ces données de la littérature scientifique des 30 années précédentes sur l’utilisation du NF dans le TDAH. Elle indique également que si le méthylphénidate reste le médicament le plus efficace, le taux de réponses partielles et les réticences face à la médication restent forts d’où l’intérêt d’envisager de nouvelles thérapeutiques non pharmacologiques fondées, comme la TCC, sur les capacités d’apprentissage personnelles de l’enfant à réguler son comportement. Le neurofeedback permettrait à l’enfant de contrôler certains paramètres de son activité cérébrale afin d’améliorer la régulation de son comportement au quotidien. Elle précise également les deux protocoles de neurofeedback créés en fonction des anomalies EEG présents dans le TDAH : le premier propose la modulation d’un rythme EEG (augmentation du rythme bêta ou diminution du rythme thêta) ; le second augmente le SCP (slow cortical potential). Dans ces deux protocoles, un feedback ludique de l’activité EEG est donné à l’enfant en temps réel avec un renforcement positif). Comme les vidéos et liens de mon article précédent peuvent le montrer. La conclusion reste que le neurofeedback dans le TDAH ne peut s’envisager que dans le cadre de thérapeutiques combinées et nécessite des thérapeutes formés à cette technique.

En 2012, Geneviève Moreau (Université du Québec à Montréal) a proposé une thèse dans le cadre de son doctorat en psychologie pour déterminer les effets spécifiques du neurofeedback sur le fonctionnement intellectuel et les comportements d’enfants présentant un TDAH ».  Au total, 46 enfants de 7 à 13 ans, diagnostiqués avec TDAH et avec une médication psychostimulante ont participé à cette étude en deux phases. La thèse complète est disponible ici
Un résumé est également visible là. Sinon, voici un résumé du résumé :p Dans la première phase de cette étude, une part des enfants a reçu un entraînement de neurofeedback pour augmenter l’amplitude du rythme sensori-moteur et diminuer l’amplitude des ondes Thêta au-dessus du cortex sensori-moteur droit. La première expérimentation impliquait des enfants recevant le neurofeedback, d’autres enfants étaient en liste d’attente. Cette première partie a démontré une certaine efficacité du protocole de neurofeedback choisi avec des améliorations significatives dans les résultats au questionnaire CBCL (décrit les troubles comportementaux et les compétences sociales des enfants 4-16 ans) complété par les parents pour les enfants ayant bénéficié du neurofeedback. Les réponses au questionnaire DuPaul (c’est l’ADHD rating scale) rempli par les parents montrait aussi un effet crédible.  La deuxième expérimentation reprenait les mêmes conditions en ajoutant un groupe placebo pour déterminer que c’est bien la modulation de l’EEG et non la relation établie avec les parents du groupe entraîné qui amène les améliorations rapportées. Les enfants ont été répartis aléatoirement dans ces trois groupes : vrai neurofeedback, neurofeedback placebo, attente). La tendance vers un effet significatif au DuPaul-parent de la première étude et la contribution de l’entraînement de l’EEG ont été confirmées à l’étude 2 puisque des améliorations significatives ont été observées pour le groupe d’enfants ayant bénéficié du vrai neurofeedback par rapport aux deux groupes contrôles sur deux des trois sous-échelles du questionnaire DuPaul-parent (« Inattention » et « Totale »). Toutefois, les améliorations significatives obtenues lors de la première expérimentation au CBCL n’ont pas été reproduites, ce qui demeure inexpliqué. Des gains aux échelles partielles « Compréhension verbale » et « Mémoire de travail » ainsi qu’à l’échelle globale de l’épreuve d’intelligence ont aussi été observés, ce qui n’avait pas été le cas lors de la première expérimentation. En conclusion, les résultats obtenus mettent en évidence des effets spécifiques au neurofeedback agissant notamment sur les symptômes comportementaux du TDAH. D’autres recherches sont nécessaires pour reproduire ces résultats et mieux comprendre le fonctionnement de ce traitement afin d’être en mesure de l’utiliser de façon optimale.

De très nombreuses études sur l’intérêt du neurofeedback dans le traitement du TDAH sont disponibles ou en cours ou à venir, nous aurons donc bien d’autres occasions de réaborder ce sujet !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s