Additudemag, le magazine anglophone pour les TDAH

Parmi les nombreux outils d’aide à la gestion du TDAH disponibles chez nos amis anglophones, on trouve le magazine Additude, basé à New York, à destination des familles et des adultes qui vivent au quotidien le TDAH et les troubles d’apprentissage, dont la vocation est la transmission d’informations crédibles, claires, précises, conviviales et des conseils d’experts et praticiens en santé mentale et en éducation.

On y trouve des info pratiques sur l’éducation des enfants, y compris le comportement et la discipline, les stratégies d’aide à la décision, aux compétences relationnelles et sociales, à l’organisation, la gestion du temps et de l’espace….  des info sur le diagnostic et les prises en charge, des partages de témoignages, une communauté d’échange avec des forums, des ressources…. beaucoup beaucoup de choses donc qui nous manquent encore ici… Le magazine a été créé en 1998… quasi 20 ans plus tard, nous n’avons rien d’équivalent en France alors que ce type de site d’informations et de ressources sont légions chez nos voisins anglophones… et ça nous manque ici !

Outre toutes ces infos pratiques, on y trouve également le relai des actualités en lien avec le TDAH. Et récemment, la presse sportive francophone (et seulement elle) a quelque peu médiatisé l’affaire du piratage des données de l’AMA ( l’Agence mondiale antidopage) et l’accusation de dopage des soeurs Williams et de Simone Biles, avant de faire savoir que toutes trois n’ont fait que suivre un traitement médicamenteux thérapeutiques autorisés par l’AMA (et oui, les athlètes ont effectivement le droit d’être soignés !). Moins relayé en revanche, la réaction de Simone Biles, championne olympique en gymnastique, dont les accusations portaient sur l’utilisation de … méthylphénidate ! Je vous laisse le lien vers l’article de Additude :

“Having ADHD and Taking Medicine for It is Nothing to Be Ashamed Of”
Simone Biles, America’s sweetheart and recent winner of 5 Olympic medals in gymnastics, publicly addressed her ADHD this week after hackers exposed the 19 year old’s private medical information. And her response was loud and clear: ADHD is “nothing to be ashamed of.” Lire tout l’article : Simone Biles ADHD: Olympic Gymnast Publicly Addresses Condition.

Et un petit résumé pour les non anglophone, histoire de donner un peu de baume au coeur  :

Peut-être avez-vous vu passer les twits de Simone Biles, athlète olympique médaillées en gymnastique : «Avoir un TDAH et prendre un médicament pour ça… Il n’y a rien à se reprocher, le TDAH n’est pas honteux ».

Cette semaine, la célebre gymnaste Américaine Simone Biles a été poussée sous les projecteurs par un groupe de pirates russes qui ont exposé les dossiers médicaux confidentiels de l’AMA. Il se trouve que S. Biles a été diagnostiqué avec le TDAH pendant son enfance, et continue de traiter ses symptômes avec le méthylphénidate. Le motif des attaquants était clair : accuser Biles de tricherie dans les Jeux olympiques de 2016 de Rio. Les experts médicaux, la Fédération de Gymnastique des US, et l’athlète elle-même ont émis des réponses passionnées et fortes.

Dans un communiqué de presse publié le 13 Septembre, USA gymnastics confirme l’approbationde l’usage thérapeutique du méthylphénidate pour la gymnaste : Simone Biles n’a enfreint aucune règles et ses médailles ne sont pas en danger.

Contributeur médical à Good Morning America, le Dr Jennifer Ashton a récemment déclaré que le méthylphénidate ne donnerait pas à un athlète olympique un avantage sur ses concurrents, et elle espère que cette violation de la confidentialité permettra une meilleure compréhension et acceptation du TDAH. «Il n’y a pas de honte dans le TDAH, » dit-elle. «Si vous aviez une pression artérielle élevée, vous le traiteriez. Plus nous parlons du TDAH comme un simple état de santé, moins il y aura de stigmatisation. Un grand nombre de personnes souffre de sentir de l’embarras, de la honte, et cela doit cesser ».

Biles rejoint aujourd’hui les rangs publics de deux autres médaillés d’or olympiques atteint de TDAH :  Michelle Carter, et la légende de la natation Michael Phelps. Peu de temps après que les pirates aient exposé ses dossiers médicaux, Biles a lancé un Twit pour dire: «J’ai un TDAH et je prends des médicaments pour cela depuis que je suis gamine. S’il vous plaît sachez que je crois au sport propre, que j’ai toujours suivi les règles, et que je continuerai à le faire. Le fair-play est essentiel pour le sport et est très important pour moi.  » «Avoir un TDAH, et prendre des médicaments n’est rien de honteux,  je ne crains pas que les gens le sachent. »

Les personnes atteintes de TDAH éprouvent généralement la honte et le jugement d’un public mal informé : erreurs réelles, mauvais comportement, parents pauvres, pas assez d’efforts… Ces sentiments d’échec et d’embarras peuvent empêcher les personnes atteintes de TDAH de demander une évaluation et un traitement qui pourrait les aider à un fonctionnement plus efficace.

Les symptômes courants du TDAH comprennent des problèmes de concentration, l’hyperactivité et l’impulsivité. Le méthylphénidate est le médicament le plus couramment prescrit et utilisé pour gérer le TDAH depuis 1956.
Pour un usage de dopage, contrairement à l’amélioration des performances, le méthylphénidate pourrait entraîner une perte d’appétit, la nervosité, des troubles du sommeil, de l’essoufflement, ou l’augmentation du rythme cardiaque, rien de positif pour un athlète !
Lorsqu’il est utilisé pour traiter le TDAH, le médicament aide les neurotransmetteurs à un fonctionnement typique pour restaurer les niveaux de mise au point, le mouvement et le contrôle des impulsions. Il ne crée pas un niveau «élevé» de la chimie du cerveau pour les personnes atteintes du TDAH; au contraire, elle leur permet d’atteindre le même niveau de performance que les personnes sans la condition. Les actions des pirates ont tenté de capitaliser sur les stigmates et des perceptions erronées et obsolètes, et de ternir ce moment de fierté d’un athlète olympique. La réponse de la communauté médicale est claire: le TDAH n’est pas honteux. Ce médicament stimulant est un traitement médical approprié et entièrement testé. Et Simone Biles est une athlète de classe mondiale… avec un TDAH !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s