ASRS : échelle d’auto-évaluation des TDAH chez l’adulte

Sciences et Avenir publiait hier un article sur le dernier livre de Gabriel Wahl et le TDAH chez l’adulte, évoquant l’utilisation d’une échelle d’auto-évaluation : l’ASRS.

Extrait : Dans son livre Les adultes hyperactifs, le psychiatre Gabriel Wahl présente un autotest […] Identifié la plupart du temps chez les enfants, le TDAH […] est aussi fréquent chez les adultes : parmi les 4% à 8% d’enfants atteints en France, environ 60% présenteront encore des symptômes à l’âge adulte, qui pourront provoquer de nombreuses difficultés, que ce soit dans la vie privée ou professionnelle. Psychiatre, pédopsychiatre et spécialiste du TDAH, le docteur Gabriel Wahl publie aux Éditions Odile Jacob Les adultes hyperactifs, synthèse sur les connaissances scientifiques sur le sujet : des symptômes de l’hyperactivité chez l’adulte à l’efficacité des thérapies proposées (médicaments tels que le Ritaline, psychothérapies, méditation, etc.), en passant par les nombreuses conséquences affectives et sociales, illustrées par les témoignages de ses patients.
Pour lire la suite :  TDAH chez l’adulte : les symptômes qui doivent alerter.

La suite de l’article propose un questionnaire type ASRS (Adult ADHD Self‐Report Scale) pour permettre un dépistage chez l’adulte en auto-test. La version française présentée dans l’article n’est cependant pas la version retenue par l’OMS  ni la bonne méthode de cotation. Elle permettra néanmoins de pouvoir s’orienter vers une évaluation plus rigoureuse le cas échéant pour qui se reconnaîtrait dans le trouble, et une éventuelle prise en charge nécessaire.

Plus d’info sur l’ASRS : L’échelle d’auto-évaluation des troubles déficitaires de l’attention avec hyperactivité de l’adulte (ASRS v1.1) et les cotations ont été conçus conjointement avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Groupe de travail dirigé par Lenard Adler, Ronald Kessler et Thomas Spencer. Elle a été traduite et validée en français par Hervé Caci, Jacques Bouchez et Franck Bayle.L’ASRS v1.1 est un outil d’aide au dépistage des troubles déficitaires de l’attention avec hyperactivité chez des patients adultes utilisé par les professionnels de santé. Les résultats obtenus peuvent suggérer la nécessité d’un entretien plus approfondi avec un clinicien.  Les questions posées sont conformes aux critères du DSM-IV (le DSM-V est désormais utilisé) et traitent des manifestations des symptômes des TDAH de l’adulte. Le contenu du questionnaire reflète également l’importance que le DSM-IV donne aux symptômes, aux handicaps et aux antécédents pour établir un diagnostic correct. (clef site de l’AFPBN – Assoc° Française de Psychiatrie Biologique et de Neuropsychopharmacologie, Section Tdah). On dispose de deux versions francophones validées de l’ASRS :

¤ ASRS À 6 Items : Il s’agit d’un questionnaire de repérage en six items, rempli par le patient qui doit répondre aux questions, avec une grille de cotation destiné au praticien. Le questionnaire de repérage est disponible ici.

¤ ASRS À 18 Items (traduction et validation H. Caci, J. Bouchez, F. Bayle) : Les questions ont pour but de favoriser le dialogue entre le praticien et le patient pour confirmer les éventuels symptômes d’un TDAH. La liste des symptômes est un instrument qui reprend les 18 critères du DSM-IV-TR. Parmi ces 18 critères, les six premiers, les plus prédictifs du TDAH, composent l’ASRS v1.1 Screener (cotation en une étape) et se retrouvent dans la partie A. La partie B regroupe les 12 items restants. Vous pouvez trouver cette version validée avec les instructions de passation ici.

L’ASRS, instrument en version libre et accessible, a été multi-traduit. C’est un bon instrument de dépistage mais pour lequel il faut prêter attention à l’utilisation, d’où l’importance d’utiliser une version validée. La validité améliore la fiabilité du diagnostic, facilite la communication entre les soignants, quantifie les symptômes, mesure les réponses au traitement et permet donc un meilleur dépistage, diagnostic, suivi et traitement. La version validée de l’ASRS permet la dichotomisation (division en deux) des items et le comptage des symptômes, ainsi que la pondération pour prendre en compte l’impact des troubles. (Screener ≥ 4 ; Total ≥ 9 ;  Screener ≥ 4 et Total ≥ 11)

NB : Remerciements au Docteur Caci pour la qualité de ses cours et de nos échanges qui m’ont permis la rédaction de cet article.

Des références sont disponibles sur  Journal of Attention Disorders, Journal of Nervous and Mental Disease, European Psychiatry, …
Caci H et al. (2014). Journal of Nervous and Mental Disease, 202(4), 324-332, Prevalence and Correlates of Attention Deficit Hyperactivity Disorder in Adults From a French Community Sample (Abstract: Validated tools are lacking in languages such as French to diagnose attention deficit hyperactivity disorder (ADHD) in adults. The Adult ADHD Symptoms Self-Report (ASRS) was filled out by 1171 parents of 900 school-aged youths in the context of the Children and Parents With ADHD and Related Disorders study. Prevalence estimates based on three scoring methods are compared (6-item screener, all 18 items, or the screener followed by the 12 remaining items). On the basis of the recommended and more conservative scoring method, the overall prevalence of ADHD symptoms is estimated to be 2.99%, without significant group differences between sexes or between younger and older adults. Potential correlates of ADHD symptoms were also examined in their relatives (children, brothers/sisters, uncles/aunts, and parents) as follows: birth order, level of education, body mass index categories, enuresis, suicide attempts, depression, and learning disabilities. Adults can be screened for ADHD symptoms using the ASRS; negative long-term outcomes should be assessed in patients’ relatives too.)

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s