TDAH : des vacances chouettes… et utiles !

Derniers jours d’école pour les uns, premiers jours de vacances pour d’autres ! On prend la clé des champs… Si les vacances sont essentielles au repos de nos loulous, elles sont aussi une période idéale pour prendre de bonnes habitudes et consolider les acquis de l’année écoulée. Voici quelques astuces pour utiliser ce temps estivale à bon escient, tout en s’amusant !

Tout d’abord, petit rappel sur la place du traitement médicamenteux pendant les vacances (article complet ici) : le trouble est présent H24, y compris en vacances ! le traitement n’est pas là uniquement pour permettre à l’enfant d’être attentif en classe, mais pour apprendre à gérer le trouble et développer des stratégies, et l’enfant à le droit de pouvoir profiter de son temps de vacances et le bon suivi du traitement est aussi bénéfique à la sérénité familiale ! Par ailleurs, les fenêtres thérapeutiques n’ont aucune utilité prouvée, aussi, en dehors de raisons médicales sérieuses, rien ne justifie l’arrêt. Une tentative d’arrêt du traitement peut avoir lieu si l’enfant à suffisamment progresser dans la gestion du trouble hors période d’efficacité du médicament, pas simplement parce que « y’a pas école ».

Pour continuer, profitons des vacances pour se débrancher des écrans ! ou en tout cas, apprendre à les utiliser comme des outils, de façon active, plutôt que rester passivement devant. Si l’interdiction des écrans n’est pas souhaitable, il faut savoir gérer le temps consacré, et penser aussi à décrocher soi-même en tant que parents ! Les vacances sont l’occasion de mettre en place (ou de continuer)  une méthode de gestion des écrans : planning, économie de jetons, tableau de renforcement… de nombreux moyens sont possibles. Article sur TDAH et écrans ici

Le beau temps est au rendez-vous, autant en profiter pour s’aérer ! Si on part, on en profite pour changer de paysage, sans déroger aux règles de bonnes conduites. Si les routines scolaires sont en pause, d’autres routines peuvent s’instaurer, même si celles-ci sont plus décontractées. Si on reste à la maison, on en profite pour faire ce qu’on a pas le temps pendant l’année scolaire. Il y a sans doute plein de choses à faire et à voir tout prêt de chez soi, sans forcément dépenser beaucoup !
Une promenade peut se transformer en investigation scientifique (observations d’insectes, de fleurs, crayonner l’empreinte des troncs d’arbres sur une feuille blanche et ramasser les feuilles….) que l’enfant se fera une joie d’identifier par la suite en rentrant, dans un livre, à la maison ou à la bibliothèque, ou par une recherche internet en votre compagnie (et voilà un exemple d’utilisation active des écrans !). Emmener son matériel de dessin / peinture et peindre en pleine nature, ou observer, mémoriser, et dessiner une fois rentré ! On peut aussi investir les découvertes par la réalisation d’herbier ou de tableaux végétaux… qui nécessite patience et attention, et que la motivation des enfants à valoriser leurs découvertes et à créer va favoriser. On n’oublie pas de bouger et faire des activités sportives ! Et si on ne peux pas aller au mini-golf ou sur un terrain de tennis, on peut quand même s’improviser des jeux de ballons, même en intérieur avec des ballons de baudruche ! si si ! Ainsi, même en cas de pluie ou de canicule, on trouve de quoi s’occuper, à l’intérieur ou à l’extérieur, par des activités manuelles, ludiques, sportives, de bricolages… On peut aussi faire des jeux de sociétés ! Et si on n’a pas d’idées, on peut en trouver plein en ligne, avec des jeux à imprimer ou à bricoler (encore une utilisation active des écrans, qui permet de finalement en décoller !). On n’oublie pas de consolider les acquis scolaires sans en avoir l’air, de façon adaptée à l’âge de chacun : cahier de jeux adaptés à l’âge (mots cachés ou croisés, sudoku, labyrinthes…) coloriages, mandalas, cahier de vacances si l’enfant veut (ici, des cahiers de vacances « spécial dys« ), écrire des cartes postales, calculer le budget vacances, repérer les prix en faisant les courses… Bref, utiliser le quotidien pour favoriser les progrès et la consolidation des acquis. Article sur TDAH et psychomotricité ici    ; sur le TDAH et le sport là.

Pendant les vacances, souvent, on a moins de contraintes d’horaires, il faut néanmoins veiller à une bonne qualité du sommeil et à ne pas trop retarder l’heure du coucher. D’autant que la fatigue contribue à l’énervement ! On n’oublie pas que même si l’enfant à passer une bonne journée, la fatigue et l’excitation de ladite bonne journée peut générer une grosse crise le soir 🙂 On reste zen ! (même si nous aussi on a le droit d’être fatigué et de parfois s’emporter (dans les limites du raisonnable hein !) ça arrive à tout le monde, le tout est de savoir le reconnaître, calmer le jeu, et en parler après, quand tout le monde est posé). Article sur le sommeil iciiciici, et  ici  ,  sur les crises et leur gestion, c’est prévu, pas encore rédigé, mais promis, c’est prévu ! En attendant, on peut regarder de plus près pour comprendre la difficulté de gestion des émotions dans le TDAH. On peut aussi profiter des vacances pour découvrir de nouvelles saveurs et faire participer davantage les enfants à la cuisine et au jardinage, bien manger est une clé pour une bonne santé, et prendre part à élaborer des repas variés et équilibrés favorise cette bonne alimentation. Sans compter que cuisiner nécessite méthode et organisation ! Encore une activité qui va aider nos loulous à progresser !

On en profite aussi pour préparer la rentrée au fur et à mesure, sans avoir à courir après tout à la dernière minute, c’est aussi ça apprendre à s’organiser sans procrastiner et attendre la dead-line ! et ça c’est précieux pour le TDAH ! Et il est important que les enfants participent à cette préparation de rentrée : tri, achats, rangements…  Il semblerait que la prochaine année scolaire soit mise sous le signe de l’attention ! je vous en parle prochainement 🙂

Un dernier point, pour les parents qui anticipent déjà ce moment tant redouté parce que le loulou semble juste parfaitement ingérable : vous aussi, pensez à vous amuser ! Respirez un bon coup, oubliez vos craintes, instaurez un contrat de la bonne humeur (là encore, pensez au tableau de renforcement positif, à l’économie de jetons, prévoyez des sorties ou des activités « spéciales » pour valoriser les bons comportements SI ET UNIQUEMENT SI le contrat est tenu (par exemple si vous avez déjà prévu une super sortie, ça ne peut pas être l’objet de la valorisation ! et ça n’est pas non plus une bonne idée de la supprimer en cas de punition, sinon créer un renforcement négatif et de la rancoeur des deux côtés : on préfèrera trouver une sanction juste et réparatrice qu’une punition, qui n’est pas constructive). Articles sur la mise en place d’une discipline ici  et des renforcements positifs ici et .

Et puis surtout, on n’oublie pas malgré tout, que le but n’est pas de sur-booker l’emploi du temps, et les loulous ont aussi et surtout besoin de trouver du temps à occuper par eux-même ! Bref, à s’ennuyer, pour mieux s’inventer, dans un cadre bien posé et sécurisé.

Bonnes vacances tout le monde !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s